Melon Un fruit de saison exquis !

Melon Un fruit de saison exquis !

Il est l’un des fruits les plus célèbres de la saison estivale. Ce légume-fruit rafraichissant
appartenant à la famille des cucurbitacées se déguste en entrée ou en dessert.

melon

Comment conserver son melon ?
Si le melon n’est pas assez mûr, laissez-le 2 ou 3 jours à la température de la pièce. S’il est bien mûr, il se conservera tout au plus 2 ou 3 jours dans le bac à légumes. Mettez-le de préférence dans un sac de plastique afin d’éviter qu’il ne communique son odeur aux autres aliments. Coupez la chair en dés et mettez à congeler dans un sac hermétique si vous désirez prolonger sa durée.

Le melon c’est si bon !
De nombreuses études ont démontré qu’une consommation élevée de fruits et de légumes diminuait le risque de maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d’autres maladies chroniques. Les antioxydants que contiennent les fruits et les légumes
pourraient jouer un rôle dans leurs effets protecteurs. Les aliments qui contiennent des caroténoïdes, comme le melon, diminuerait le risque de souffrir de certains cancers.
Valeurs énergétiques
Le melon est gorgé d’eau. Il n’a qu’une valeur énergétique moyenne de 48 kcal aux 100 g, soit 60 kcal pour une portion de 130 g. Il possède de nombreuses vertus qui font de lui un fruit digeste et peu calorique.
Comment choisir son melon ?melon4
Beaucoup ne savent pas choisir leur melon. Savoir que certains sont plus sucrés que d’autres, reste une question de chance. Mais, pas si nous suivons quelques critères. Le principal critère est le poids. Plus un melon est lourd, comparativement
à sa taille, mieux il sera. Il devrait être ferme ou légèrement souple selon qu’on le préfère plus ou moins mûr. La présence d’une craquelure, là où devrait se trouver la queue, est signe d’une maturité parfaite. Il doit sentir, autour du pédoncule, un parfum
agréable sans être trop énoncé.

Un peu d’histoire…
Le melon fait partie de la famille des Cucurbitacées. Cette plante annuelle est originaire d’Asie ou d’Afrique tropicale. C’est d’ailleurs en Asie puis en Égypte que les melons furent cultivés, il y a des siècles. Pendant de nombreuses décennies, le melon fut oublié. Il ne refait son apparition qu’à la fin du XVe siècle.

Des chercheurs ont identifié dans un t ype
particulier de melon (le melon oriental) des
composés odorants. Ces composés pourraient
contribuer à prévenir le cancer grâce à leurs
effets antimutagènes, antioxydants et sur la
différenciation cellulaire.

Share

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Revenir en haut de la page