Chef Rachid Tahanout  Le roi de la tradition culinaire réinventée

Chef Rachid Tahanout Le roi de la tradition culinaire réinventée

Passé par la prestigieuse école Com’Art de design à la Centrale d’architecture de Paris et passionné d’art culinaire, l’architecte design et chef cuisinier et animateur de la célèbre chaîne Samira TV, Rachid Tahanout, remporte un franc succès suite au lancement de ses trois émissions. Ayant obtenu son diplôme en pâtisserie grand-mère au Loir de la théière à Paris en 2013, l’adorateur de cuisine présente aujourd’hui les meilleures réinterprétations des différentes spécialités du monde. Rencontre.

 Par Sara Zabot

Dzeriet: Comment êtes-vous arrivé à la TV ?

Chef Rachid Tahanout: J’ai rejoint l’équipe de Samira TV en 2016. La directrice de production et mon amieMme Samira Bezaouia, qui connaissait déjà ma passion pour l’art culinaire, m’avait proposé quelques émissions sur sa chaîne, ce que j’ai tojours refusé jusqu’à ce que ma mère décède, un tragique évènement qui m’a fait changer d’avis. J’ai, donc, intégré l’équipe de Samira TV afin de moins ressentir l’absence de ma mère. Mais avec le temps, c’est devenu un plaisir que je partage au quotidien.

Sur la chaîne Samira, vous présentez trois émissions ; pouvez-vous nous paler du concept de chacune d’elles ?

Ma première émission qui s’intitule«Safer maâ Rachid», soit « Voyage avec Rachid», m’a permis de faire voyager toute l’équipe de Samira TV ainsi que mon public en invitant à chaque épisode l’un des chef de la chaîne afin de partager avec lui mes meilleurs souvenirs de voyage et les différentes saveurs du monde que j’ai pu apporter avec moi. Durant l’émission, on profite de ce moment convivial pour préparer un plat ensemble qu’on dégustera à la fin. Pour « Maestro Cuisine », j’ai voulu toucher une certaine frange de la société un peu oubliée, dont les trisomiques, les parents et les enfants abandonnés, en les invitant à ma table à chaque épisode. Je leur présente ainsi une cuisine typiquement algérienne revisitée à ma manière. Et enfin, destinée à ma tendre regrettée maman, « Elkout Yemma âzizen» est une émission présentée en langue amazighe et destinée aussi à un public kabyle à qui j’ai voulu transmettre mes astuces et mon savoir-faire en proposant des plats du monde entier.

 Quelle est votre spécialité en cuisine ?

Sincèrement, je reste créatif en touchant à tout: gastronomie étrangère, plats traditionnels, viennoiserie ou la pâtisserie orientale. J’ajoute seulement ma touche singulière, afin de personnaliser mes propres plats.

Comment vous vous êtes orienté vers la cuisine ?

La cuisine a toujours été ma plus grande passion. Plus jeune, je donnais des journées off à ma mère afin de pouvoir cuisiner pour toute la famille et tout le monde adorait ma cuisine. Mon côté artistique me permettait de bien présenter mes plats. Une passionque je vis actuellement au quotidien.

Pensez-vous gagner mieux votre vie que si vous étiez chef cuisinier dans un restaurant ?

Je n’ai jamais pensé à ce genre de détails. Par amour, je m’intéresse beaucoup plus à ce que je peux transmettre aux gens et comment partager ma passion et mon amour pour l’art culinaire.

Ne pensez-vous pas que la médiatisation des cuisiniers leur fait courir le risque de s’éloigner des « fondamentaux » du métier ?

Si on est passionné on ne court aucun risque. C’est pourquoi il faut d’abord aimer ce que l’on fait pour préserver sa passion.

Quel bilan tirez-vous de votre expérience à la télévision ?

C’est une expérience exceptionnelle et assez particulière. C’est une équipe qui a un vrai esprit de famille. Une ambiance très joyeuse règne souvent sur le plateau. Donc, bien que ce soit fatigant à réaliser, ça reste satisfaisant et passionnel.

N’avez-vous jamais pensé à ouvrir votre propre restaurant ?

Ce n’est pas un projet que je prévoie pour l’instant. J’exploiterais certainement un jour mon nom et mon savoir-faire pour faire profiter les autres, mais seulement pour partager ma passion.

Vous êtes père de trois enfants, comment faites-vous pour concilier entre votre vie personnelle et professionnelle? 

J’ai un quotidien assez chargé, je remercie d’ailleurs ma merveilleuse femme qui m’aide beaucoup et qui s’occupe très bien de mes enfants pendant mon absence. Mais afin de me rattraper, je profite de toutes les vacances annuelles avec mes enfants pour garder une vie intime et professionnelle stable.

 Un projet à l’horizon?

À l’avenir rien n’est encore prévisible. Mes projets actuels sont encore à Samira TV, j’ai encore pleinde choses à donner et à transmettre.

CHEF RACHID (22)

Share

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Revenir en haut de la page