«Ma nouvelle gamme d’épices régalera les papilles des Algériens»

«Ma nouvelle gamme d’épices régalera les papilles des Algériens»

Choumicha Chafai
LA STAR DE LA GASTRONOMIE MAROCAINE À DZERIET

CHOUMICHA CHAFAÏ, LA VEDETTE DE LA GASTRONOMIE MAROCAINE ARRIVE EN ALGÉRIE ET CETTE FOIS NON SEULEMENT AVEC UNE NOUVELLE ÉMISSION GASTRONOMIQUE OÙ ELLE NOUS ÉPATERA PAR SES RECETTES DÉLICIEUSES, MAIS AVEC UNE NOUVELLE GAMME D’ÉPICES QUI PERMETTRONT À LA FEMME ALGÉRIENNE DE RÉGALER SA FAMILLE. DANS CET ENTRETIEN, CHOUMICHA NOUS PARLE DE SON NOUVEAU PROJET.
PROPOS RECUEILLIS PAR DALILA SOLTANI

Les épices de Choumicha enfin disponibles en Algérie…
Je travaille dans le monde des épices depuis près de 9 ans. J’ai commencé par une gamme organique biologique non traitée, il s’agissait d’un mix d’épices et de thé, une gamme élitiste
et non accessible à toutes les bourses. Trois ans après avoir lancé cette gamme, j’ai été contactée par une société belge leader dans la production d’épices en Europe qui produit des épices de grande qualité. Nous avons donc commencé par créer plusieurs variétés d’épices accessibles aux bourses moyennes. Pour ce qui est de la commercialisation de ces épices en Algérie, j’ai été contacté par M. Taïri, un homme d’affaires algérien et un excellent ami.
Ce dernier m’a proposé de commercialiser mes épices en Algérie. Elles sont enfin disponibles.

Que contient votre gamme d’épices ?
Une variété d’épices est mise sur le marché algérien. L’idée était d’offrir le meilleur à la ménagère algérienne pour réussir ses plats. Il y a des épices spéciales pour le couscous, le poisson, les grillades, les tajines, les soupes, des épices spécifiques pour les viandes et volailles et l’incontournable ras el hanout.

Vous produisez également des thés et des infusions Choumicha. Seront-ils disponibles en Algérie ?
Ces produits ne sont pas encore commercialisés en Algérie, mais cela ne saura tarder. Je propose une variété de thé et des infusions bio à base de verveine et de menthe.

Quel est votre secret pour réussir un bon plat ?
Pour réussir un bon plat, ce n’est pas la complexité de la recette qui compte, mais le choix du bon ingrédient. On peut faire une excellente salade avec une tomate et une huile d’olive, à condition d’avoir les bons produits et les bonnes épices.

«LA NOTORIÉTÉ EST QUELQUE CHOSE QUI M’EST TOMBÉE DESSUS. JE SUIS QUELQU’UN DE TRÈS HUMBLE, JE NE CHERCHE NI PRESTIGE NI RENOMMÉE.
MON OBJECTIF, REPRÉSENTER MA CULTURE HONORABLEMENT.»

DU TAC AU TAC

QUEL EST LE PLAT QUE VOUS AVEZ APPRÉCIÉ EN ALGÉRIE ?
Le M’touem avec khobz al Koucha que j’ai mangé chez des amis.
VOTRE PLAT PRÉFÉRÉ ?
Le couscous aux légumes. Je peux en manger tous les jours.
QUELLE EST LA RECETTE QUI VOUS ÉVOQUE LE PLUS DE SOUVENIRS ?
La Mrouzia, un plat traditionnel de la fête de l’Aïd el-Kebir, constitué d’un tajine sucrésalé au mouton ou à l’agneau, accompagné d’amandes et souvent de raisins secs.
UNE RENCONTRE ALGÉRIENNE INOUBLIABLE ?
Je n’oublierais jamais cette vieille dame algérienne âgée de plus de 100 ans qui refusait de sortir de la maison depuis une semaine. Elle a fini par sortir en apprenant que j’étais sur Paris. L’amour de mes fans me touche au plus profond de mon âme.

Share

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Revenir en haut de la page