Ahmed Keddache Chef cuisinier Chez American Diner « J’aime le cass etête et le goût du challenge ! »

Ahmed Keddache Chef cuisinier Chez American Diner « J’aime le cass etête et le goût du challenge ! »

Son savo ir-fa ire lui a permis de trava iller dans de grands établissements et d’allier différentes spécialités ! A l’issue de cette rencontre, Ahmed Kedda che nous livre sa vision du métier et l’orientation qu’il veut donner à sa carrière…
Par Sarra Safar Bati

Comment êtes-vous entré dans le monde de la cuisine ?
J’étais encore au lycée quand mon cousin me parlait de cuisine. Très vite j’ai fait une formation et j’ai commencé à travailler dans un fast-food aux allures américaines. Par la suite, j’ai directement intégré le Starwood de Sheraton. Depuis, j’ai enchaîné le travail
dans plusieurs établissements connus comme l’hôtel Mercure, l’ambassade du Japon, le Sheraton d’Oran, le Relais de Paris, Rostomia et d’autres endroits. Bien évidemment, durant mon expérience j’ai pu gravir plusieurs échelons en passant de simples commis à demi-chef de parti, puis de chef de parti à sous-chef.
Qu’est-ce qui vous passionne dans ce métier ?
Les nouveaux challenges et les nouvelles découvertes. Je n’aime pas la routine, alors j’ai tendance à prendre des risques. J’ai conscience que cela peut passer comme casser, mais Dieu merci, généralement ça passe (rire). Travailler pour American diner, est très différent de mon expérience passée, mais ça reste un fastfood élaboré avec des sauces conçues par nos propres soins. Il faut dire que nous avons testé une panoplie de recettes avant de tomber sur les meilleures. Le challenge dans cet endroit,
est que le client doit être servi dans le quart d’heure suivant sa commande !
Quelles sont les réalisations que vous aimez faire ?
J’aime élaborer des sauces onctueuses et créer des plats raffinés. Pour faire court, j’aime le casse-tête en général (rire).
Quelle est votre meilleure recette ?
Le filet Wellington, assaisonné, juste saisi, enrobé d’une duxelles de champignon et puis d’une pâte feuilletée, et mis au four ! Le tout accompagné d’une délicieuse sauce poivre.
Plutôt salé ou sucré ?
Plutôt salé, et spécialement dans les éléments chauds !
Cela dit, je mets la main aux réalisations sucrées.
Plutôt plats traditionnels ou modernes ?
J’essaye toujours de personnaliser les plats traditionnels. Dans notre culture, la cuisine est très grasse, j’essaye donc de l’alléger et d’aller plus vers une cuisine healty. Nous essayons avec le temps de moderniser un peu les produits ancestraux pour en
apporter des nouvelles saveurs.
Avec quels produits aimez-vous travailler ?
J’aime travailler avec des produits locaux, nous avons de la très belle volaille, du très beau boeuf et du joli agneau.
Qu’est-ce qui vous inspire ?
C’est le produit lui-même qui m’inspire, quand j’entre
au marché, j’élabore déjà le produit dans ma tête, pareil
avec mon frigo. Avec le temps, j’essaye de faire avec ce
que j’ai sous les yeux.
Des projets en perspective ?
J’ai écrit un livre de cuisine qui n’a malheureusement
pas encore vu le jour en raison de quelques obstacles.
Je suis également ouvert à toute proposition d’émission
culinaire.

Share

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Revenir en haut de la page