Feliberto Carta «J’ai cuisiné pour Arnold Schwarzenegger, Tom Cruise et Penelope Cruz»

Feliberto Carta «J’ai cuisiné pour Arnold Schwarzenegger, Tom Cruise et Penelope Cruz»

Parlez-nous de vos débuts dans le monde de la gastronomie ?
Quand j’étais jeune, j’ai intégré une école de cuisine durant 3 ans en Sardaigne. Par la suite, j’ai travaillé en Amérique du Sud, au Mexique et en Asie. D’ailleurs, mon coup de coeur fut pour cette dernière. L’Asie est vaste de par sa variété et sa richesse. Après un large parcours, j’ai pu cuisiner pour Arnold Schwarzenegger, Tom Cruise et Penelope Cruz ainsi que pour des joueurs de tennis connus.
Avez-vous des références en cuisine ?
Chef Gordon Ramsay avec qui j’ai eu l’occasion de travailler, chef Carlo Cracco ou Antonino Cannavacciuolo…
La recette ou réalisation dont vous êtes le plus fier ?
L’escalope à la milanaise reste ma recette favorite. Historiquement, on la cuit avec du beurre. Elle est généralement servie avec salade ou frites, accompagnée de sauce mayonnaise. On peut y ajouter un filet de jus de citron ou d’huile d’olive.
Avec quels produits aimezvous travailler ?
Je favorise les produits locaux, du terroir et bio.
J’essaye aussi de travailler avec les produits du moment.
Votre type de cuisine préférée ?
La japonaise sans hésiter. C’est une cuisine formidable, qui est un mélange de riz et de fruits de mer. Elle est à la fois salée et piquante et aussi riche par sa variété et sa simplicité.
Quelle est votre touche personnelle ?
Je fais en sorte de marier les goûts, tout en gardant la saveur de chaque ingrédient séparément. J’aime reconnaître dans mon assiette la saveur de chaque chose et cela même si le tout est mélangé.
Avez-vous hésité avant de venir en Algérie ?
Absolument pas ! J’adore ce pays. Annaba me  rappelle la Sardaigne d’ailleurs. Le peuple est accueillant, heureux et très souriant. La vie est paisible et calme.

Parmi les nombreux plats servis lors de l’ouverture d’al Pesto Sheraton Annaba, il y a les fameux raviolis.

Parleznous de cette recette qui a conquis les convives !
Les raviolis à l’encre de seiche sont l’une des nombreuses façons de marier la pâte à l’encre de calamar, le liquide noir contenu dans le sac de certains mollusques, la seiche, la pieuvre, le calmar. Trouver des raviolis noirs n’est pas facile, ils ne sont pas un plat typique ou traditionnel italien, mais leur présence sur les comptoirs des supermarchés et/ou des magasins de pâtes fraîches dépend des choix des propriétaires, sauf les zones du Sud comme la Sicile où l’encre de seiche est un ingrédient de tous les jours. Vous pouvez, cependant, facilement les préparer à la maison, il suffit d’un peu de compétence manuelle dans la fabrication de la pâte ou d’une machine pour les pâtes fraîches. Lors de la fabrication de notre pâte noire, il convient de noter que la meilleure encre de calmar est liquide, pas en poudre, ce qui maintient un arôme plus intense et savoureux. Le goût de l’encre de calmar est très intense et savoureux et reste le maître. Donc, je suggère de le combiner avec quelques autres ingrédients, de préférence une tendance douce, comme la seiche elle-même.

Gaetano Petruzzella  directeur général de Sheraton Annaba Hotel

2

«Je suis ravi et reconnaissant d’avoir une équipe dévouée pour le lancement du restaurant, Al Pesto, qui enrichira la sphère culinaire à Annaba et permettra de bonifier l’expérience globale des clients de l’hôtel, des habitants de Annaba et de ses visiteurs. Encore une action qui traduit la stratégie du développement hôtelier et touristique en Algérie, mission confiée à la Société d’investissement hôtelière dont Monsieur Melzi, Président-directeur général, son équipe et celle de l’hôtel l’honorent avec beaucoup de passion et fierté avec la collaboration de Marriott International».

 

Share

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Revenir en haut de la page